Votre navigateur ne reconnaît pas les scripts.
×

En utilisant les services de PrePeers.co, vous acceptez nos CGU et l'utilisation des cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.

Image de l'article du blog de Prepeers écrit par Marianne: Comment réussir son orientation ?

Comment réussir son orientation ?

Vous voilà en Terminale, à vous inscrire sur ParcourSup et à choisir ce que vous voulez étudier après le bac ... Quel casse-tête ! Voici quelques conseils pour réussir votre orientation post-bac.

Horloge 5 minutes de lecture
Calendrier Publié le 19/11/2019

Vous êtes un élève en Terminale et vous préparez le baccalauréat cette année ? Quelle que soit votre filière, il faut penser à l’année prochaine et à vos études supérieures après l’obtention de votre diplôme. L’orientation post-bac est assez complexe : il faut donc y penser au plus tôt, que vous soyez convaincu de votre filière ou que vous hésitiez encore sur votre choix. Dans cet article, retrouvez nos conseils d’orientation et les différentes possibilités d’études post-bac.



Réussir son orientation : rejoindre les bancs de l’université

L’université, qu’elle soit privée ou publique, propose de nombreuses filières aux bacheliers. Presque tous les domaines d’études sont envisageables : lettres, sciences humaines, gestion, management, sciences politiques, langues, psychologie, droit, management, communication, philosophie… Le système universitaire en France repose sur le parcours LMD : licence (3 ans), master (+2 ans), doctorat (+3 ans).

Attention à ne pas s’inscrire à l’université par défaut, mais en pensant bien à votre projet d’études : souhaitez-vous passer par la case théorique de la fac avant d’intégrer une école spécialisée ? Pensez-vous décrocher un master avant de postuler à votre premier emploi ? Des passerelles inter-filières sont possibles, si vous souhaitez vous réorienter en cours de route.

Sachez enfin que la voie universitaire requiert un grand sens de l’organisation et de l’autonomie, puisque le cadre imposé au lycée n’existe plus. Les cours magistraux ne sont plus obligatoires, et les TD (travaux dirigés) sont orientés projets (solo ou en groupe).



S’orienter vers une classe préparatoire (CPGE)

Comme son nom l’indique, une classe préparatoire aux Grandes Écoles (CPGE) prépare, sur deux ans, à des concours qui permettent aux étudiants d'intégrer les grandes écoles de commerce et d'ingénieur ainsi que les écoles normales supérieures. Il existe trois types de classes préparatoires : scientifiques, économiques et littéraires.

Après un bac L, les prépas hypokhâgne sont de mise (lettres). Après un bac S, si vous souhaitez poursuivre des études scientifiques, vous avez le choix entre les prépas PCSI (Physique Chimie Sciences de l’Ingénieur), MPSI (Mathématiques Physique Sciences de l’Ingénieur), PTSI (Physique, Technologie et Sciences de l'Ingénieur) ou BCPST (Biologie, Chimie, Physique et Sciences de la Terre). Elles vous permettront d'accéder à des écoles d'ingénieur généralistes ou plus spécialisées.

Vous pouvez également vous orienter vers une prépa Économique et Commerciale, option Scientifique (ECS) afin d'intégrer une grande école de commerce. Enfin, concernant les élèves issus de la voie ES, le choix se fait le plus souvent entre une prépa Économique et Commerciale option Économique (ECE) - permettant d'intégrer une grande école de commerce - et une prépa lettres et sciences sociales (B/L) qui ouvre les portes des écoles normales supérieures (ENS), des Instituts d'Études Politiques (IEP) et des écoles de commerce également.


Bon à savoir : les études en classe prépa sont intenses car le rythme est soutenu et la charge de travail élevée. De plus, il faut savoir résister à la pression liée aux concours. Il faut donc s’accrocher ! 



Réussir son orientation grâce à une école privée spécialisée

Elles permettent de découvrir en théorie comme en pratique (grâce aux stages) un domaine professionnel précis : audiovisuel, commerce, management, paramédical, architecture, beaux-arts, journalisme, etc. Elles sont très nombreuses donc il vous faudra choisir l’école qui vous correspondra le mieux selon le secteur ou le métier qui vous intéresse. Les écoles privées spécialisées sélectionnent leurs élèves sur dossier, concours écrit et épreuve orale, souvent sous la forme d’un entretien de motivation. A ce propos, si vous avez des oraux à préparer, retrouvez tous nos conseils pour les réussir dans cet article !


Notre conseil : comparez plusieurs écoles avant de faire votre choix, puisque souvent, le coût des études est assez élevé. C’est un investissement qu’il faut bien préparer.



S’orienter vers le BTS (Brevet Technique Supérieur)

Autre solution post-bac, plus professionnalisante : le BTS. Obtenu en 2 ans, il prône l’apprentissage en alternance. 

Voici quelques exemples de BTS selon votre filière :

  • Pour les littéraires : BTS édition, BTS communication ou BTS AM ;
  • Pour les scientifiques : BTS optique, BTS diététique ;
  • Pour les économiques : BTS NRC (négociation relation client), BTS MUC (management des unités commerciales), BTS audiovisuel... 
  • Après un bac professionnel : BTS mode ou BTS comptabilité et gestion.


Notre conseil : le mode de l’alternance requiert une bonne gestion de son temps et une grande adaptabilité, afin de switcher entre cours et travail.



Faire un DUT (Diplôme Universitaire Technologique)

Les DUT fonctionnent via un apprentissage court et de nombreux stages sur deux ans, dispensés par un IUT (Institut Universitaire de Technologie). Il existe une multitude de spécialités de DUT possibles. Voici les domaines de DUT les plus répandus : informatique, gestion des entreprises, carrières juridiques, carrières sociales pour exercer des métiers en éducation spécialisée, en service à la personne, ou en diététique…


Notre conseil : vous pouvez compléter votre DUT par une licence ou un master, et même intégrer une école spécialisée à la suite de celui-ci, afin d’étoffer et de solidifier votre parcours académique.



En conclusion 

Après avoir parcouru les principales filières post-bac existantes, avez-vous une idée plus claire sur la suite que vous souhaitez donner à votre parcours ? L’essentiel étant d’avoir réellement une appétence pour le domaine d’études choisi. En cas d’erreur de jugement, pas de panique… la réorientation est toujours possible !


Photo de profil de l'auteur
Article écrit par Marianne