Votre navigateur ne reconnaît pas les scripts.
×
×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation des cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.

Image de l'article du blog de Prepeers écrit par Marianne: Doit-on avoir peur de changer d’orientation ?

Doit-on avoir peur de changer d’orientation ?

Chaque année, plus de 100 000 étudiants remettent en cause leur parcours académique et décident de changer d’orientation. Doit-on avoir peur de redéfinir ses choix d’orientation ?

Horloge 6 minutes de lecture
Calendrier Publié le 25/12/2019

Vous venez tout juste d’avoir le bac et le système de Parcoursup ne vous a pas offert l’orientation post-bac que vous souhaitiez ? Il est encore possible de changer d’orientation et de filière, que ce soit en première année, ou plus tard dans vos études. C’est une opportunité que vous devez saisir afin de suivre la formation qui vous correspond.


Orientation post-bac : comment fonctionne Parcoursup ?

Parcoursup donne toutes les indications relatives aux formations, ainsi que les compétences qui sont attendues.


Lorsque vous passez votre baccalauréat, vous devez vous inscrire sur la plateforme Parcoursup. Cette première étape est nécessaire à toute inscription en première année dans l’enseignement supérieur. 


La plateforme s’adresse à tous les bacheliers, qu’ils soient issus d’une branche généraliste ou professionnelle. Du 22 janvier au 12 mars 2020 à minuit, vous devez formuler jusqu’à 10 vœux. Les candidats disposent alors de trois semaines pour confirmer leurs vœux et finaliser leurs dossiers d’inscription.


Ainsi, entre avril et mai 2020, les établissements d’enseignement reçoivent, examinent et valident les candidatures. Chaque candidat reçoit les réponses des formations qu’il a sélectionnées, et valide son ou ses vœux au plus tard le 17 juillet 2020. 


Parcoursup donne toutes les indications relatives aux formations, ainsi que les compétences qui sont attendues. Néanmoins, le nombre de places disponibles est limité et il se peut que vous vous retrouviez sur liste d’attente. Vous pouvez donc être admis dans une filière qui ne correspond pas à vos attentes.


Si vous faites partie de ceux qui n’obtiennent pas les choix qu’ils avaient espérés, une phase complémentaire s’ouvre entre fin juin et septembre 2020. Vous devez alors vous rendre au CIO (Centre d’Information et d’Orientation) de votre établissement scolaire où le Conseiller d’orientation vous accompagne. Vous pouvez aussi formuler de nouveaux vœux dans des formations moins sélectives où vous aurez plus de chances d’être admis. 


Il reste encore la solution consistant à passer par la Commission d’Accès à l’Enseignement Supérieur (CAES) de votre académie. Vous risquez cependant de vous retrouver dans une filière qui ne correspond pas à vos préférences.


N'hésitez pas à consulter notre article : comment réussir son orientation ?


Changer d’orientation : un moyen de rebondir

Soyez proactif et faites de votre changement d’orientation un véritable atout pour l’avenir.


Bifurquer dans vos études et changer d’orientation n’est pas pour autant synonyme d’échec. Il faut garder à l’esprit que tous les acquis vous serviront, que ce soit dans votre CV ou dans votre parcours professionnel futur, quel qu’il soit. Il faut donc anticiper autant que possible votre changement d’orientation afin de mettre toutes les chances de votre côté.


Évitez de rester dans un cursus où vous ne progressez pas, faute d’y trouver un intérêt suffisant. Soyez proactif et faites de votre changement d’orientation un véritable atout pour l’avenir. Vous avez appris à mieux vous connaître et vous serez à même de faire des choix qui vous correspondent.


Bon à savoir : renseignez-vous sur les possibilités de réorientation qui s’offrent à vous dès novembre. Remplissez votre dossier qui doit être validé par le SCUIO (Service Commun Universitaire d’Information et d’Orientation) en décembre. Votre dossier de candidature doit le plus souvent être accompagné d’un CV, des relevés de notes du baccalauréat et de votre premier semestre de L1, ainsi que d’une lettre de motivation. 


Sachez que les écoles d’ingénieurs et les formations courtes de type BTS ou DUT offrent une rentrée décalée qui facilite les modifications d’orientation. Vous pouvez poursuivre une licence professionnelle si vous le souhaitez.


Comment changer d’orientation en cours de cycle universitaire ?


Vous avez été admis avec succès dans la filière qui vous plaît. Au bout d’un trimestre, vous vous apercevez que ce que vous avez choisi ne vous convient pas : les cours ne vous plaisent pas ou la réalité ne correspond pas à l’idée que vous vous faisiez de ce type d’études. Il est possible de demander un changement d’orientation, parfois dès la fin du premier semestre (S1).


Changer d’orientation après une première année de médecine (PACES)


Certains parcours, plus vastes, comme la PACES (première année commune d’études de santé), permettent une réorientation à l’issue du premier trimestre. Vous ne perdez pas les modules déjà validés et vous embrayez directement sur un second semestre dans une autre branche du domaine des études de santé.


N'hésitez pas à consulter notre article : Paroles d'étudiantes : comment réussir en PACES ?


Sauter le pas grâce aux passerelles et aux rentrées décalées… 


Les autres licences offrent souvent un moindre choix. Cependant, vous pouvez, grâce à des passerelles, changer totalement de filière à la fin de la première année (L1). Les licences professionnalisantes telles que les BTS (Brevet de Technicien Supérieur) ou les DUT (Diplôme Universitaire Technique) vous permettent de rebondir


Les écoles privées post-bac (ingénieur, commerce, communication, management…) permettent en général de changer d’orientation facilement avec une rentrée décalée en janvier ou février. Les campus sont accessibles dès votre admission. Ces écoles supérieures proposent, par conséquent, des rattrapages intensifs qui vous remettent à niveau rapidement au cours de l’année.


Licences généralistes : un changement d’orientation plus difficile


Les changements d’orientation au sein d’une université sont plutôt compliqués, compte tenu du nombre limité de places. Passer d’une université à une autre est un challenge difficile à relever puisque vous devez obtenir l’accord de votre établissement universitaire de départ et présenter un dossier solide pour espérer être admis ailleurs. Dans certains cas, la validation des crédits ECTS (European Credit Transfer System) est exigée.


En conclusion


Lorsque vous avez le sentiment que les études que vous avez choisies après la Terminale ne sont pas faites pour vous, surtout n’ayez pas peur de redéfinir votre projet professionnel et de changer d’orientation. De nombreuses possibilités existent et il n’est jamais trop tard pour se décider ! 


N’ayez pas peur de remettre vos choix en question, et positionnez-vous autant que possible dans une démarche d’apprentissage permanent. En effet, lorsque Friedrich Nietzsche dit « Deviens sans cesse celui que tu es, sois le maître et le sculpteur de toi-même », il évoque l’idée selon laquelle la construction de soi et de son parcours est une action qui ne doit jamais être achevée. 


Photo de profil de l'auteur
Article écrit par Marianne