Votre navigateur ne reconnaît pas les scripts.
×
×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation des cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.

Image de l'article du blog de Prepeers écrit par Marianne: Doit-on tous apprendre à coder en 2020 ?

Doit-on tous apprendre à coder en 2020 ?

À l’heure du tout numérique, les métiers liés à ce domaine sont en fort développement. Quand certains autres corps de métier périclitent, le digital devient une garantie d’emploi à la sortie des études. Dans ce contexte, faut-il choisir d'apprendre à coder ? Si oui, comment faire ?

Horloge 6 minutes de lecture
Calendrier Publié le 28/04/2020

Nouvelle vedette de l’emploi, les informaticiens détenteurs d'un diplôme allant de bac+2 à bac+5 sont fortement plébiscités. Le développement du numérique et de la programmation dans le quotidien continue sa croissance et crée de nouveaux besoins. Ainsi apparaissent de nouvelles fonctions en lien avec les datas, la cyber-sécurité, la création d’applications ou les objets connectés. Ces secteurs en croissance et en constante évolution sont en permanence à la recherche d’informaticiens à la pointe sur les avancées technologiques. Se former dans ces nouveaux métiers devient donc une garantie de trouver un emploi à la sortie de vos études ou lors d’une reconversion professionnelle. La durée des formations varie selon les spécialités et peut aller de quelques mois à plusieurs années. Si le domaine semble présenter une multitude d’attraits et un avantage indéniable en termes d’accessibilité à l’emploi, l’informatique est-il un secteur fait pour vous ? Avant de vous lancer dans cette voie, il peut être intéressant de vous tester auparavant.


Top 10 des métiers du numérique en 2020

Pour vous faire une idée des métiers qui vous attendent dans ce secteur, il est intéressant de consulter le top 10 des métiers du numérique. Ce dernier regroupe notamment les métiers de :


  1. Développeur web et d’applications mobiles
  2. Webmaster
  3. Webdesigner
  4. Responsable SEO
  5. Chef de projet web
  6. Traffic manager
  7. Ingénieur en système informatique
  8. Architecte cloud
  9. Data analyste
  10. Expert en cyber sécurité.


La plupart des entreprises à la recherche d’informaticiens sont spécialisées dans l’édition de logiciel, l’e-commerce, les banques, la finance et les assurances. Qu’il s’agisse de stocker des données, assurer la sécurité, développer la visibilité et la présence d’une entreprise sur le web, les opportunités ne manquent pas. Si la plupart de ces métiers est particulièrement concentrée dans la région parisienne, des offres d’emplois sont présentes dans toutes les régions françaises. Si les métiers en vogue pour le moment ne vous tentent pas trop, sachez que de nouvelles fonctions en lien avec la mutation du marché professionnel sont en train d’émerger. A savoir, vous pourriez par exemple envisager de devenir « manager de la collaboration homme-robot », « professionnel de la réalité augmentée », dans le tourisme entre autre, ou encore « manager de l’expérience client en ligne ».

Pour obtenir un aperçu des métiers qui vous attendent d'ici 2030, nous avons rédigé cet article de blog à propos des métiers d'avenir.


L’exigence, la règle d’or

Il est bon de savoir que ces métiers demandent une bonne dose de concentration et un haut niveau d’exigence. Vous serez amené à travailler de nombreuses heures face à des lignes de codes et être en capacité de les décrypter, de créer les contenus ou bien de les entretenir. Pour vous lancer dans ce secteur, il est bon d’être doté d’une certaine appétence pour les mathématiques, la physique, ou en quelque sorte, les matières qui font appel à une logique définie.

Ainsi, il vous faudra aussi étudier l’architecture des systèmes informatiques, des réseaux et des bases de données. Vous apprendrez alors un ou plusieurs nouveaux langages afin d'être capable de comprendre le fonctionnement des machines et de résoudre les potentiels problèmes. Pour compléter, vous aurez accès à des cours autour de l’économie et de la communication.


Quelles formations suivre ?

Des écoles spécialisées dans le web et le digital ont ouvert leurs portes et proposent des enseignements pointus sur les parties techniques


Pour vous former, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Si vous êtes toujours dans les études, vous pouvez choisir d’opter pour un cursus universitaire classique, de la licence au master, voire le doctorat. Vous pourrez choisir plusieurs spécialisations. Si vous préférez privilégier des durées plus courtes, de nombreux BTS vous offriront des compétences solides et reconnues sur deux années. Dans le cas où vous souhaiteriez développer un réseau et une communauté dans cet univers, des écoles spécialisées dans le web et le digital ont ouvert leurs portes et proposent des enseignements pointus sur les parties techniques. Du bootcamp sur quelques semaines aux apprentissages plus longs, ces écoles poussent leurs étudiants à collaborer avec des entreprises partenaires ou encore, à construire des projets personnels au cours de leur formation.

Ainsi, vous apprendrez différents langages (Python, Ruby, Javascript…) et développerez par la même occasion votre réseau dans cet environnement. Par la suite, vous aurez la possibilité d’être embauché dans une entreprise si vous le souhaitez ou de travailler de chez vous en tant que free-lance. Libre à vous de choisir le modèle qui vous convient le mieux. À savoir que la plupart de ces formations est accessible après une consultation de votre dossier de candidature et un possible entretien de motivation.


La vie de geek, c’est comment ?

Bien que les rémunérations varient en fonction de votre poste et votre niveau d’études, les salaires débutants avoisinent les 2 000 euros


Si vous avez certainement une image du « bon geek » derrière son ordinateur et vivant de sa passion, vous devez également être conscient de l’intégralité du mode de vie. Ces emplois vous demanderont généralement de passer de longues heures assis, les yeux rivés sur votre ordinateur. Dans ce genre de cas, il est bon d’envisager de coupler votre métier avec une pratique physique pour compenser les nombreuses heures dans la même posture. Il est aussi bon d’envisager d’associer votre pratique avec des activités créatives pour compenser la discipline imposée par ce secteur. Si ces aspects vous conviennent, sachez que vous n’aurez pas de difficultés à trouver un job dans les années à venir. Bien que les rémunérations varient en fonction de votre poste et votre niveau d’études, les salaires débutants avoisinent les 2 000 euros.

En dernier lieu, si vous ne savez toujours par si vous serez en mesure de vous lancer, sachez que des formations type 42 ou THP (The Hacking Project), présentes dans toute la France, proposent des formules accessibles à tous. Accessibles sur de courtes durées, elles offrent la possibilité de vous essayer à une phase de test avant de vous lancer dans l’aventure. Cette expérience vous permettra de vous confronter aux prémices de l’informatique.


Pour aller plus loin, découvrez notre analyse : peut-on être embauché par une intelligence artificielle ?

Photo de profil de l'auteur
Article écrit par Marianne